03/06/2020

Chers adhérents,
Dans notre dernier message du 4 mai 2020 nous vous indiquions que nous estimerions, en fonction de l'évolution de la situation sanitaire, si une reprise des cours individuels serait envisageable à partir du 2 juin jusqu'au 4 juillet. Si la situation sanitaire s'améliore, ce qui est vraiment une bonne chose, tout n'est pas résolu pour autant.

Le premier obstacle que nous rencontrons et qui met fin à tout autre débat c'est celui de l'accessibilité de nos locaux. Dans l'immédiat nous ne sommes pas autorisés et je comprends bien que certaines communes ne se prononceront pas avant le 28 juin soit à l'issue du deuxième tour des élections. 

Ceci dit si le gouvernement propose quelques assouplissements nous devons rester prudents et plus que jamais les gestes barrières et mesures de distanciations subsistent.Aussi la reprise des activités scolaires se fait progressivement et très partiellement ce qui ne favorise guère la reprise des autres activités périscolaires. Certains parents fonctionnent toujours en télétravail et assurent tout ou partie de la scolarité de leurs enfants ce qui ne les rend pas forcément disponibles et ouverts aux autres activités.

Enfin il ne faut pas oublier que l'employeur doit prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et morale de ses travailleurs.

Pour ma part tous ces éléments militent raisonnablement dans le sens de l'arrêt des cours individuels et de la reprise de toutes nos activités dès le début septembre. Notre bureau a unanimement validé ce choix.

Vous avez pu constater que nous avons suspendu l'encaissement des chèques de l'année en cours pendant toute la période du confinement. Ils seront désormais remis à l'encaissement dans les prochains jours.

Comme nous l'indiquions dans notre précédente note les cours non dispensés feront l'objet d'un remboursement sous la forme d'un avoir à valoir sur les cotisations de la saison prochaine. Toutefois nous sommes conscients que la situation financière de certains d'entre nous peut se trouver fragilisée du fait des pertes éventuelles de revenus induites par les conséquences économiques liées au COVID 19. Si tel est votre cas nous pourrons étudier un remboursement pur et simple. Enfin ce serait une preuve inestimable de soutien et de solidarité si certains d'entre nous pouvaient transformer leur avoir en don pour Symphonie, lequel génèrerait un rescrit fiscal de 66 %.

Nous joignons aussi à ce présent message la grille tarifaire 2020 / 2021. Elle est identique à celle de l'année précédente, vous avez la possibilité d'y déduire votre avoir si c'est votre choix et vous bénéficiez toujours de modalités de paiement jusqu'à 10 mensualités.

Pour des raisons administratives et financières vous voudrez bien nous indiquer dans les meilleurs délais l'affectation de votre avoir.
Dans l'espoir de vous revoir prochainement sous un climat sanitaire plus serein,
Très cordialement et symphoniquement bien à vous tous.

​​​​​​​Jean Claude JOUBERT
Président de Symphonie